20 novembre 2007

La Cucaracha : l'avis de Glide Magazine

cuca"S'est-il vraiment écoulé 4 ans depuis que ces stakanovistes du do-it-yourself que sont Gene et Dean Ween nous ont offert un album studio ? Oui, c'était en 2003 avec Quebec, si l'on omet quelques sorties plus secondaires dont le groupe nous a gratifié (car il s'agit bien désormais d'un groupe, composé également de Claude, Dave et Glenn).

Depuis La Cucaracha, Gene est supposé aller bien mieux physiquement et mentalement. Tant mieux pour lui, mais la question qui nous intéresse est : dans quelle mesure cette amélioration va t-elle avoir des conséquences sur la créativité aussi débridée que prolifique du groupe ? Ween va t-il devenir aussi normal que Wilco, avec des textes de la trempe de "Maybe Sun Will Shine Today" ? Pas tout à fait.

Depuis l'instrumental qui ouvre l'album dans une ambiance de dessin animé à la soul moite de "Blue Ballon", La Cucaracha résume ce que Ween sait faire de mieux : fusionner sans effort les genres. Le thème des relations qui unissent les êtres semble être le fil rouge de l'album, depuis le presque sincère "Friends", le terne "Object", le sommet de vulgarité que constitue "With My Own Two Hand" où Dean chante : "Elle va être mon professeur de bite/Etudier ma queue/Elle va passer son diplôme de maîtrise à me baiser". Malgré ça, il se rattrape vis à vis du public féminin sur "Sweetheart of the Summer", qui comporte quelque chose de la Motown dans sa trame.

Que ce soit avec le reggae barré de "Fruit Man", le mysticisme satirique de "Spirit Walker" ou la tendresse à bon marché de "Lulabby", La Cucaracha prend le parti de faire le grand écart le long de ses 13 titres. Sans parler de cette jam de 11 minutes qui vire par moments au progressif, "Woman and Man", ni du très 80's "Your Party" qui clôt l'album, accompagné par un invité de marque : le saxo de David Sanborn.

Le Ween qui nous offre La Cucaracha n'est pas celui auquel on doit Chocolate and Cheese ou The Mollusk. Le même si le résultat manque de consistance, il comporte quand même 3 ou 4 perles qui vous feront y revenir."

Posté par philippe dumez à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La Cucaracha : l'avis de Glide Magazine

Nouveau commentaire