10 mars 2008

Les archives du Weenbeat fanzine : 2ème partie

Quelques minutes après Claude, votre serviteur se retrouve en face du même Gene pour un blind-test accéléré : faute de temps (20 minutes, planning promo oblige), nous n'écouterons pas les disques. Je laisse donc notre homme réagir spontanément à mes diverses suggestions, et qui sont la plupart du temps tirées de l'incroyable lot de reprises dans lequel le groupe puise chaque soir.

band_on_the_runBand on the Run : The Wings (sur « Band on the Run », 1973, EMI)
Gene : C'est un disque qui appartenait à ma mère, je l'écoutais beaucoup. J'ai dû le découvrir à sa sortie, je devais avoir 8 ou 9 ans. A l'époque, je ne savais pas du tout qu'il s'agissait d'un ex-Beatles. Le premier disque des Beatles que j'ai écouté était « Sergent Pepper's Lonely Heart Club Band, the Soundtrack » (avec The Bee Gees, Peter Frampton, Alice Cooper, Aerosmith... - nda), je l'ai acheté après avoir vu le film. Mais je ne savais rien des Beatles à l'époque, je l'ai acheté parce que c'était la bande originale. Ensuite j'ai entendu le véritable album des Beatles, mais les versions étaient beaucoup moins bonnes (rires). Je ne m'en vante pas souvent.

Tu préfères les Wings aux Beatles ?
J'adore les premiers disques solo de Paul Mc Cartney, en particulier "Ram". Sinon je n'ai pas de préférence.

Tu penses que les Wings ont pu avoir une influence sur Ween ?
Certainement. Mais je crois bien que, malgré toute l'admiration que je peux avoir pour Paul Mc Cartney, c'est John Lennon qui m'a le plus marqué dans ma façon d'écrire.

Black_Sabbath_Paranoid_320135Paranoid : Black Sabbath (sur « Paranoid », 1971, Warner)
J'étais en train de fumer de la marijuana la première fois que j'ai entendu ce disque, je planais vraiment. Je devais avoir 16 ou 17 ans, un jour de neige. C'était intense. J'adore Ozzy Osbourne. C'est une des plus grands rock stars au monde.

Tu as un album préféré dans sa discographie ?
Probablement « Paranoid ». Et la compilation "We Sold Our Soul For Rock & Roll". Ozzy a beaucoup influencé ma manière de chanter. Je sais l'imiter à merveille.

toddI Saw The Light : Todd Rundgren (sur « Something/Anything ? », 1972, Bearsville/Rhino)
C'est vraiment une découverte très récente. Auparavant, je détestais. Je crois qu'il faut vraiment une certaine maturité pour l'apprécier. C'est grâce à un ami qui habite une maison sur les rives du New Jersey que j'ai pu me faire un nouvel avis sur lui. Nous buvions des Rhum-Coca et nous écoutions de la musique ensemble, il faisait chaud et il a eu la bonne idée de mettre "Something/Anything ?". Je suis allé l'acheter peu après. Mais c'est le seul disque de lui que j'ai. Je l'aime beaucoup, surtout le disque 1.

Il a été question qu'il produise « White Pepper »...
Oui, il était sur le point de le faire. Mais c'est nous qui avons refusé. Il nous a fait un peu peur. Il demandait beaucoup d'argent C'est un peu comme un forfait : tu le payes et il réalise ton disque de A à Z. C'était vraiment trop risqué : on avait peur de se retrouver avec un disque qui ne nous plaise pas et qui aurait coûté très cher. Je crois que la goutte qui a fait déborder le vase, c'est quand il nous a expliqué qu'il allait tout faire en numérique, sans utiliser la moindre bande magnétique. Avec tout le respect que je lui dois, je crois que nous ne nous serions pas entendus.

19991999 : Prince (sur « 1999 », 1983, Warner)
Quand j'étais adolescent, j'habitais dans un complexe immobilier où je traînais souvent avec deux filles, Sharon et Cheryl. Ce sont elles qui m'ont fait découvrir "Little Red Corvette". Au lycée, ensuite, tout le monde écoutait Prince. Ce n'est vraiment qu'avec « Purple Rain » que j'ai commencé à m'intéresser à lui. Je le considère encore comme un chef d'oeuvre. Sur ce disque, son génie est tellement évident. J'aime beaucoup sa façon de chanter et son attitude, cette façon d'être à l'aise partout. J'essayais vraiment de lui ressembler quand j'étais ado.

Que penses-tu de sa carrière ?
Tous les problèmes qu'il a rencontré avec sa maison de disques l'ont vraiment fait péter les plombs. Mais c'est un génie, un excentrique de première, et tu ne peux pas t'attendre à ce que sa production soit toujours au niveau. Il a aussi déconné, comme l'a fait John Lennon dans les années 70. Quoi qu'il fasse aujourd'hui, j'ai toujours le plus grand respect pour lui. Il a vraiment écrit des classiques.

Tu l'as déjà rencontré ?
Non, je suis déjà allé dans ses studios, à Paisley Park, mais je ne l'ai jamais vu. Je crois que je serai très impressionné. C'est vraiment un de mes héros. Je ne saurai pas quoi lui dire.

The_Doors_LA_Woman_333667Riders of the Storm : The Doors (sur « L.A. Woman », 1971, Elektra)
Il y a encore 5 ans, je détestais ce groupe. Mes parents étaient tous les deux des grands fans, et j'ai vraiment grandi en écoutant leurs disques. Quand nous avons signé avec Elektra, nous avons reçu tous  les deux l'intégrale des Doors. C'est à partir de là que j'ai commencé à réécouter leurs disques avec une autre oreille, en particulier « LA Woman ». Mais je ne suis pas un fanatique non plus.

Ohio : Neil Young (sur « Déjà Vu », 1970, Warner)
Je suis un énorme fan de Neil Young. Je le mets au même niveau que Prince. Comme beaucoup de gens, j'ai appris à jouer de la guitare en écoutant les disques de Neil Young parce qu'il utilise des accords très simples. Si tu connais les accords en D, C et G, tu peux jouer la plupart de ses chansons. J'aime beaucoup toute la période "Harvest". Je crois même que la première chanson que j'ai appris à jouer était "Tell Me Why", sur "After the Goldrush". Pour Mickey, c'était "Ohio".

Close_20My_20Eyes_20Forever_Remix_Duet_20With_20Ozzy_20Osbourne_CD_20Promo_Close My Eyes Forever : Lita Ford/Ozzy Osbourne (sur « Lita », 1988, RCA)
Mon ancienne copine avait acheté ce titre sous la forme de cassette-single, et elle l'a oublié dans ma voiture quand elle est partie. Je l'ai écouté très souvent. Je n'aimais pas beaucoup cette chanson, mais je l'ai écouté tellement de fois au volant qu'elle a commencé à me rentrer dans la tête.

Hot For Teatcher : Van Halen (sur « 1984 », 1984, Warner)
Tout le monde dans le groupe adore Van Halen. C'est un morceau qu'on a commencé à jouer pendant les balances,  jusqu'à se rendre compte qu'on le maîtrisait plutôt bien. J'aime beaucoup l'énergie derrière Van Halen, ce truc très adolescent : boire des bières, conduire à fond, aller en boîte lever des filles... (rires). Je n'ai pas d'album favori, c'est juste certaines chansons. C'est Mickey le vrai fan.

no_more_tearsNo More Tears : Ozzy Osbourne (sur « No More Tears », Epic, RCA)
Je ne sais pas pourquoi on a enregistré cette chanson. Je suppose qu'on était complètement défoncés. J'arrive à chanter exactement comme lui, alors c'est très amusant à faire.

Tu me conseilles un de ses albums solos ?
Les deux premiers. "Diary Of A Madman". Mais de toute façon, il y a de bons morceaux sur tous ses albums solos.

snoop_doggy_dogg_doggystyleJin & Juice : Snoop Dog (sur « Doggystyle », 1993, Death Row)
Deux disques que je ne me lasserai jamais de recommander : « Doggystyle »  de Snoop et "The Chronic" par Dr Dre. Mickey et moi étions complètement obsédés par eux quand ils sont sortis. Je crois que nous n'avions rien écouté d'autre pendant deux ans J'adore le hip-hop, qu'il vienne de la côte Est comme de la côte Ouest. Ça dépend plus des artistes que de la provenance. J'aime aussi beaucoup "The Carnival" par Wycleef Jean, je l'écoutais encore hier soir. Le Wu-Tang, Biz Marquee...

C'est un style qui ne vous a jamais tenté ?
Non. Je n'oserai pas. Ce n'est pas mon style.

doobieTakin'It To The Streets : Doobie Brothers (sur « Takin'It To The Streets », 1976, Warner)
C'est un bon groupe. Mon préféré, c'est Michael Mc Donald, mais il a juste été dans le groupe pendant deux ans. J'arrive aussi assez bien à l'imiter, Mickey me demande toujours de le faire. C'est un truc typiquement américain : s'asseoir sur le porche de sa maison, faire des steaks au barbecue, boire une Budweiser , rouler un joint et écouter les Doobies (rires). C'est dur à expliquer à des Européens (rires).

Posté par philippe dumez à 09:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les archives du Weenbeat fanzine : 2ème partie

    Merci pour ces belles miettes... Bon à présent je cours sur ce mystérieux forum français.

    Posté par M.Pat, 10 mars 2008 à 11:12 | | Répondre
Nouveau commentaire